MENU
Écoute en direct
En ondes avec Sylvain Bureau
Double Mix
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Actualités

1 juin 2020

Lancement du Réseau québécois Aubergiste!

par Salle des nouvelles

Le Réseau québécois Aubergiste! est enfin lancé, 4 ans après que deux aubergistes de la région de la Chaudière-Appalaches aient eu l’idée de regrouper leurs 300 collègues de partout au Québec afin de valoriser ces établissements d’exception, fleurons du parc hôtelier!

Un comité a été mis sur pied, regroupant des représentants des aubergistes et de l’Association Hôtellerie Québec (AHQ). Ils ont développé ensemble leur image de marque, se sont rendus à la rencontre de leurs collègues lors d’une tournée en 2019 et ont établi ensuite leurs critères de sélection. Le Réseau québécois Aubergiste! est donc prêt à être lancé afin de rallier les 300 aubergistes situés dans toutes les régions du Québec.

Ils ont choisi de créer leur propre site internet transactionnel visant à regrouper tous les aubergistes au même endroit. De cette façon, ils offriront une solution alternative, particulièrement à l’intra-Québec, aux conditions contractuelles des plates-formes de réservation mondiales. D’autres projets sont en chantier, comme la création d’une Route des auberges.

La présidente du Réseau québécois Aubergiste!, Nancy Lemieux, est très fière de dévoiler enfin le fruit de plusieurs années de concertation : « Nous avons passé tellement de temps à discuter des critères de classification comme, par exemple, la présence ou non d’un téléviseur et le nombre de chambres requis. Autour de la table, nous étions trois propriétaires d’établissements complètement différents : Monique Smismans de l’Auberge Le Cheval bleu (gîte, 5 chambres, cuisine belge à saveur régionale), Gilles Tardif des Maisons du Grand Héron (auberge classique et hébergement insolite, restauration authentique) et moi avec l’Auberge des Glacis (16 chambres, salle à manger de 50 places, gastronomie), mais partageant tous la même vision : sortir les aubergistes de l’isolement, se doter d’une structure de soutien et de services répondant à nos besoins spécifiques et, surtout, valoriser nos établissements ».

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?