MENU
Écoute en direct
En ondes avec François Dumas
Les avant-midis CHOX
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles CHOX-CIQI
Actualités

11 janvier 2022

LA CHAMBRE DE COMMERCE KAMOURASKA-L’ISLET DEMANDE AU GOUVERNEMENT DE SE RAPPROCHER DES RÉALITÉS DU MILIEU ÉCONOMIQUE

par Salle des nouvelles

Pour une association de gens d’affaires comme la Chambre de commerce Kamouraska-L’Islet (CCKL), il n’y a rien d’agréable ou de réjouissant à voir des commerces fermer à répétition, surtout en pleine pénurie de main-d’œuvre, car la réouverture sera encore plus difficile. Ils feront encore face au défi de trouver de nouveaux employés pour remplacer ceux qui auront peut-être décidé de quitter les secteurs, devant la trop grande instabilité.

Dans la foulée du départ d'Horacio Harruda, la CCKL est d’avis qu’il serait l’heure d’amener d’autres personnes autour de la table des conseillers du gouvernement afin que les discussions reflètent la réalité sur le terrain avant de prendre des décisions en matière de restrictions. Pourquoi ne pas inviter des entrepreneurs des secteurs les plus touchés comme des restaurateurs, des gestionnaires de salles de spectacle et cinéma, aussi des propriétaires de PME et des représentants d’associations comme les Chambres de commerce.

« Les restaurateurs ont assez donné ! Ils ont investi beaucoup d’argent pour se conformer aux nombreuses consignes sanitaires, ils gardaient un registre, demandaient le passeport vaccinal et travaillaient à faire respecter le port du masque pour se faire fermer à nouveau. Cette 3e vague de fermetures est très dur à passer, cette foisci. Il ne faut pas oublier, en plus, la perte d’argent au niveau de l’inventaire perdu en vue des fêtes du 31 décembre. Encore une fois, ils ont été mis devant le fait accompli, sans avertissement. Il faut revoir cette fac¸on de faire du gouvernement », mentionne M. Gabriel Hudon, président de la CCKL. « En marge de tout ça, il est grand temps de commencer à revoir le fonctionnement du système de santé. Faire le choix d’affaiblir de plus en plus notre économie pour sauver un système de santé ?! Il y a quelque chose qui ne marche pas, ici

! Notre économie comprend de nombreuses PME, ils forment la majorité du tissu économique de notre territoire. Il est grand temps d’adopter une autre marche à suivre », ajoute Mme Nancy Dubé, directrice générale de la CCKL. En ce qui concerne la fermeture des commerces le dimanche, la CCKl est d’avis qu’il serait préférable de laisser le libre arbitre aux entrepreneurs à savoir s’ils veulent rester ouverts ou non, selon leurs besoins en maind’œuvre, les besoins de leur clientèle ou selon le niveau d’inventaire à gérer, surtout dans le secteur alimentaire.

La CCKL continue de demander au grand public d’utiliser les services des commandes pour apporter de nos restaurateurs locaux, d’acheter des cartes cadeaux de nos commerces locaux les plus touchés comme les salles de cinéma et de spectacles ou procurez-vous nos certificats d’achat régional dont la fonction est à inciter la population à acheter chez nous et à diminuer les fuites commerciales vers d’autres régions. Pour vous procurer des certificats d’achat régional : http://cckl.org/certificat-dachat-regional/

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?