MENU
Écoute en direct
 
Week-ends fréquence bleue
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles CHOX-CIQI
Actualités

17 January 2022

Mesures concernant les camionneurs non-vaccinés à la frontière – Bernard Généreux dénonce le manque de prévoyance du gouvernement Trudeau

par Salle des nouvelles

Le député Bernard Généreux se dit très inquiet des conséquences des interdictions imminentes de passages de camionneurs non-vaccinées à la frontière canado-américaine. Malgré des déclarations de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) qui ont porté à confusion cette semaine, le gouvernement Trudeau a annoncé que l’entrée au pays de camionneurs américains et mexicains non-vaccinés sera dorénavant interdite à compter du 15 janvier 2022.

« Je crains qu’il y ait un grand cafouillage à partir de demain matin à Windsor ou Saint-Bernard-de-Lacolle en raison de l’ambiguïté du gouvernement Trudeau, a déclaré Bernard Généreux. Il y aura des pertes énormes de produits périssables, qui viendront s’ajouter à la crise de l’inflation que nous vivons actuellement dans les épiceries. »

Monsieur Généreux soutient également que le gouvernement Trudeau a fait très peu pour mettre en garde l’industrie du camionnage canadien des mesures à venir, alors que les États-Unis prévoient également interdire l’accès aux camionneurs canadiens non-vaccinés à compter du 22 janvier. « Depuis la réouverture de la frontière américaine aux touristes canadiens en novembre dernier, les ÉtatsUnis ont averti que l’exemption pour travailleurs essentiels non-vaccinés allait être supprimée en janvier, et les libéraux n’ont rien fait pour veiller à ce qu’il n’y ait pas de pénuries de transporteurs rendu à cette date, a déploré le député. Avec la période de quatre semaines qui doit s’appliquer entre l’administration des deux doses exigées, on va se retrouver avec un manque de camionneurs pour au moins un mois. »

Monsieur Généreux soutient que le gouvernement pourrait avoir recours à des alternatives ponctuelles pour éviter le refoulement de camionneurs au cours des semaines à venir, notamment en proposant des tests rapides de dépistage anti-COVID.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?